oApproche historique

o

LA FERTÉ SAINT-AUBIN : un nom soumis aux variations de l'Histoire

LA FERTÉ est une forme populaire du mot fermeté (du latin "firmitas") qui, dans un nom de ville, signifiait aussi forteresse. On peut donc supposer qu'il y avait ici, autrefois, un petit fort, peut-être pour contrôler le passage du Cosson.

Nommée, au 11ème siècle, LA FERTÉ-NABERT, puis, au 16ème siècle, LA FERTÉ-SENECTAIRE quand la famille de ce nom commença la construction du château (poursuivie jusqu'au 17ème siècle), notre ville devint LA FERTÉ-LOWENDAL au 18ème siècle, du nom du maréchal de LOWENDAL, son nouveau propriétaire.

Par la suite, elle fut appelée LA FERTÉ-COSSON, sous la Révolution, et, enfin, LA FERTÉ SAINT-AUBIN du fait de la juxtaposition de ses deux anciennes paroisses (St-Michel au nord et St-Aubin au sud).
vue aerienne

Le Château

Le "petit château" date du 16ème siècle. Le "grand château" avec son ensemble de douves, ses murailles et ses deux ailes sont du 17ème siècle (Henri II de Saint Nectaire, Maréchal et Pair de France).

Depuis 1987, le nouveau propriétaire en a entrepris la restauration et la mise en valeur. Il est ouvert au public : 15 pièces meublées à découvrir, écuries, sellerie, grand parc et nombreuses animations saisonnières (Pâques, Noël...)...

Pour plus d'infos. et horaires d'ouverture : voir le site du Château
Tél : 02 38 76 52 72
LFSA-chateau 1 LFSA-chateau 2

Vieux quartier Saint-Michel

Vieilles maisons solognotes autour de l'église St-Michel. Ce quartier est remarquable parce qu'il montre deux types de construction ancienne : bois et torchis ; bois et briques.
La construction en bois et torchis a été progressivement remplacée par celle en bois et briques qui s'est généralisée dans la seconde moitié du 19ème siècle. A cette époque, les briqueteries se développent, en général une par commune voire une par grande propriété.

A LA FERTÉ SAINT-AUBIN, la briqueterie-tuilerie Berthier connut une activité importante qui ne s'éteignit qu'en 1965.

LFSA-Rue-St-Michel1 LFSA-Rue-St-Michel3




La Tour Saint-Aubin

Majestueuse, au sommet d'une sorte de promontoire dominant la ville et la Sologne, elle est notre monument le plus vénérable : de souche pré-romane (11ème siècle), rhabillée et transformée au 16ème siècle.

Site protégé et à protéger !

LFSA-tour st aubin 2


LFSA-halle aux grains

La Halle aux Grains

Elle a remplacé, en 1869, une ancienne halle située dans le vieux quartier St-Michel.

Siège de nombreuses activités artistiques, à proximité des commerces et des services, entourée, le jeudi, des boutiques du marché, elle est, avec sa place nouvellement aménagée, le centre vivant de notre ville.


"Chapelle" Notre-Dame des Trays

Petit oratoire, édifié au 19ème siècle, au milieu des bois, pour abriter une statue de la vierge découverte dans les combles de l'église St-Michel.

Site pittoresque et reposant, à 5 kms du centre-ville, route des Trays.

LFSA-ND des Etrays1

LFSA-memorial

Mémorial de Bellefontaine

(entrée nord de la ville)

Construit après la guerre 39-45 pour honorer la mémoire des résistants, tués par les Allemands, au printemps 1944, sur le territoire de La Ferté St-Aubin (ferme du BY, domaine de CHEVAU...) et des communes voisines.
Chaque année, une commémoration officielle a lieu au mois de juin, en souvenir du massacre de 29 jeunes hommes (18-20 ans), à la ferme de BY.
Ils étaient, pour la plupart, étudiants à Paris, notamment à l'École des Sciences Politiques, et rejoignaient en Sologne les maquis auxquels ils étaient affectés. Parmi eux, deux Fertésiens : Gabriel BEAUMARIÉ et Maurice MILLET.

Dans la ferme du BY (domaine privé), on peut visiter les lieux du drame.